bannière

bannière

dimanche 29 avril 2012

1er mai libertaire à Marseille

Cortège anarchiste, rendez-vous à 10 h 30 au Vieux Port devant la Mairie.

Après le défilé rejoignez la Sardinade de la Plaine, place Jean Jaurès pour discuter avec les militantes et militants d'Alternative Libertaire Marseille qui tiendront une table de presse.


Ouvriers, employés, chômeurs, enseignants, jeunes, retraités…

Construisons le 3ème tour social !

samedi 28 avril 2012

Lettre ouverte au Maire de Marseille et au Préfet de Région


Messieurs,
Nous, signataires de cette lettre ouverte, vous demandons solennellement, une fois de plus, de trouver des solutions d’hébergement adaptées et pérennes pour les populations Rroms de Marseille et des environs.
Depuis plusieurs mois ces familles avec des enfants en bas âge, sont chassées, humiliées, brutalisées au mépris de leurs droits fondamentaux.
Ce traitement est pourtant en totale contradiction avec les principes fondateurs de la République et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Vous avez le pouvoir et le devoir de mettre un terme à cette situation, par exemple en utilisant la loi de réquisition sur les logements vacants. La Ville de Marseille et l’État possèdent suffisamment de terrains ou de bâtiments vacants pour trouver des solutions, durables, humainement acceptables et de manière inconditionnelle, pour ces familles.
Les articles L. 345-2, L. 345-2-2 et L. 345-2-3 du code de l’action sociale et des familles stipulent : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence. […] Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée […]. »
Il est grand temps de faire respecter cette loi à Marseille et dans les Bouches du Rhône pour toute personne à la rue sans distinction de nationalité, de couleur, d’origine, de religion ou d’opinion politique.
C’est pourquoi :
– tant que vous ne respecterez pas les dispositions des articles ci-dessus,
– tant que vous porterez ainsi une atteinte grave et manifestement illégale au droit des familles d’accéder à tout moment à une structure d’hébergement d’urgence,
– tant que vous continuerez à pratiquer des traitements inhumains et dégradants énoncés à l’article 3 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales,
nous, signataires de cette lettre ouverte, pratiquerons des réquisitions citoyennes pour installer les familles sur des terrains ou dans des logements.

Marseille, le 25 avril 2012

Premiers signataires :
Action pour la vie, Les Alternatifs, Alternative Libertaire, Artriballes, Emmaüs St Marcel, des Indignés de la Belle de Mai, LDH, Mille Bâbords, MRAP 13, Mut Vitz 13, Pastorale des Migrants, Parti de Gauche, PCF13, Rencontres Tsiganes, SUD Éducation 13, UL-CNT 13 …

Contre les idées d’extrême droite et contre l’austérité, seule la lutte paie !

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, marqués par une très forte poussée de l’extrême droite (près d’un million de voix de plus qu’en 2002 pour le Front national), sont la conséquence directe de la politique antisociale et de la surenchère raciste et nationaliste auxquelles s’est livré un sarkozysme aux abois, prêt à tout pour se maintenir au pouvoir et poursuivre une politique ultralibérale menée main dans la main avec le patronat. Et, déjà, en axant leur campagne d’entre deux tours sur la question du vote des étrangers et sur celle de l’immigration, les dirigeants de l’UMP démontrent une fois de plus qu’ils sont prêts à toutes les outrances pour dissimuler le bilan lamentable de cinq années de destruction des droits sociaux, de liquidation des services publics, de traque des sans-papiers et d’incitation constante à la xénophobie.

Mais s’il faut condamner sans ménagement le patriotisme réactionnaire et raciste que chantent de concert les ténors du gouvernement et les cadres du Front national, il faut surtout garder en tête que ce n’est pas dans les urnes que nous pourrons faire advenir le changement que nous appelons de nos vœux. Même si, dans leurs discours, les deux candidats qualifiés pour le second tour n’illustrent pas le même niveau de compromission avec l’économie libérale dominante, ils ne nous promettent en effet tous deux que de simples variations sur le thème de la rigueur et ils adhèrent totalement à la logique mortifère du paiement de la dette. Avec l’austérité qui s’annonce, aucun scrutin ne pourra se substituer à la lutte sociale et à l’action directe des exploité-es. Les vrais ennemis des travailleuses et des travailleurs ce sont bien les capitalistes qui, dans le monde entier, organisent la misère et pillent les richesses et, face à ces gestionnaires et à ces actionnaires qui profitent de nos divisions, aucune candidature ne peut remplacer l’organisation d’un mouvement anticapitaliste de masse qui défende, contre les illusions nationalistes, la solidarité entre travailleuses et travailleurs par-delà les frontières.
Quel que soit le président qui sortira des urnes le 6 mai prochain, nous devrons plus que jamais poursuivre notre combat contre les idées d’extrême droite et nous préparer à résister aux mesures d’austérité qui s’annoncent. Une première date se profile pour préparer ce 3ème tour social : le 1er mai. Alternative libertaire appelle tous les salarié-e-s à se joindre aux cortèges syndicaux du 1er mai, afin d’affirmer l’existence d’un syndicalisme de combat, qui ripostera sans hésiter aux politiques d’austérité qui se profilent, quel que soit le président élu, et de ne pas laisser le FN et l’UMP faire croire qu’ils peuvent s’approprier cette date.

Seule la lutte paie alors organisons-nous pour lutter !

Alternative Libertaire, le 25 Avril 2012

mercredi 18 avril 2012

AL d’avril est en vente (mais pas en kiosque)

Edito
Pleins feux
Point de vue
- Point de vue : Battre la droite pour le 3e tour social
Économie
- Mécanisme européen de stabilité : Les États sous tutelle financière
Dico anti-sécuritaire : Qu’est-ce qu’une loi d’exception ?
Politique
- Saint Denis : Forum social antifasciste
- Souscription : Solidarité avec les antifascistes inculpés
- Antifascisme : Succès pour les Antifa à Dresde
- Avortement, sexualité, contraception : On veut choisir
Luttes
- Manifestation nationale pour l’emploi : Un tournant pour Solidaires
- Garages autogérés : L’huile de (vos) coudes pour démarrer
- Toulouse : Des sans-abri qui mènent une vie de château
Chroniques du travail aliéné : « J’ai trop d’accidents du travail »
Écologie
- Accaparement des terres : Le néocolonialisme agraire spolie l’Afrique
- Nucléaire : Les océans transformés en vaste poubelle
Social
- Autogestion : Le cas argentin est un succès
- Foire à l’Autogestion : ça avance
International
- Mayotte : Quand la liberté et l’humanité font naufrage…
- Québec : La lutte c’est Classe
- Amérique latine : Des luttes populaires contre un climat délétère
- Irlande : Nous ne paierons pas
Histoire
- Il y a 20 ans : Les émeutes « Rodney King » - No Justice, no peace
Culture
- Rap et politique : Insécurité sous la plume d’un barbare
- Revue Agone : Les théories du complot
- Recueil : Guerre de mouvement et guerre de position de A. Gramsci, textes réunis par R Keucheyan
- Jeux de plateau : Bientôt un luxe ?
Classiques de la subversion : Gramsci, notre contemporain.
Vie d’AL

Il n'est pas en kiosque mais on peut tout de même le trouver dans les librairies suivantes :
L’Odeur du temps 35 rue Pavillon Marseille 1
Librairie de l'Arbre 38 rue des 3 mages Marseille 6