bannière

bannière

mercredi 14 novembre 2012

Appel aux sympathisants et sympathisantes d’Alternative Libertaire

Toutes et tous à Notre-Dame-des-Landes le 17 Novembre !!

Le samedi 17 Novembre 2012 à Notre-Dame-des Landes (près de Nantes) aura lieu une manifestation de réoccupation des terres contre le projet de construction d’un aéroport. Ce projet est l’exemple même de la mégalomanie de certains notables locaux comme J.M Ayrault (premier ministre et ancien maire de la ville de Nantes) et de leur collusion avec les intérêts capitalistes.

La construction du « troisième plus grand aéroport français » est inutile, elle ne repose sur aucun besoin des populations locales et entraînera la destruction de 2000 hectars de bocage, la disparition de centaines de terres agricoles, l’expulsion d’habitants et d’habitantes, de petits paysans et paysannes.

Ce projet se construit contre la population et dans l’intérêt des capitalistes, comme l’entreprise Vinci. Celle-ci est assurée, via un partenariat public-privé, d’une rentabilité de 11% qui sera compensée en cas de déficit par des fonds publics  ! Voilà la logique des politiciens « socialistes » : d’une main étrangler la populations à travers les politiques d’austérité et de l’autre main nourrir les vautours capitalistes !

La résistance menée par les habitantes et les habitants, les paysannes, et les paysans, depuis des années est exemplaire. L’expérience de vie autogestionnaire menée dans la ZAD (zone d’aménagement différée ou Zone à défendre) est porteuse d’une réelle dynamique de transformation sociale et écologique. Mais cette résistance a dû faire face à une féroce répression. Le gouvernement a dépensé plus d’un million d’euros en deux semaines pour envoyer sa police contre la population de la zone. Voilà la politique du gouvernement Ayrault et de ses alliés : "protégeons les capitalistes contre la population" !

La manifestation qui se déroulera à 11h à Notre Dame-des-Landes Samedi 17 Novembre est très importante. Dans de nombreuses villes en France des covoiturages, des bus partiront vers Notre-Dame-des-Landes et des manifestations locales de soutien sont organisées à certains endroits. Alternative libertaire appelle, ses militants et militantes, ses sympathisantes et sympathisants et tous celles et ceux que cette politique inique révolte à se joindre à la manifestation

Contre les cadeaux faits aux capitalistes, contre la politique antisociale de ce gouvernement, contre la destruction écologioque : Manifestons le 17 Novembre

Plus d'infos :  https://zad.nadir.org/

mardi 30 octobre 2012

  Expulsions des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Halte à la répression, stop à l’aéroport !

 


Depuis le 16 octobre, l’agression subie par les habitants de la zone concernée par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44), a franchi un nouveau cran.

Parce qu’ils défendaient la préservation des terres agricoles, des écosystèmes, et ont mis en place des modes de vie alternatifs, les habitants de la ZAD (Zone d’aménagement différé renommée Zone A Défendre) et leurs familles ont été chassés de leurs maisons, 15 jours avant le début de la trêve hivernale, et ces maisons détruites, parfois illégalement, par les forces de l’ordre.

Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le gouvernement, qui illustre ainsi une nouvelle fois son soutien à la multinationale Vinci, maîtresse d’œuvre du projet d’aéroport.

Depuis plusieurs années, les habitants, et les paysans de Notre-Dame-des-Landes se battent contre un projet inutile, coûteux, destructeur de la nature et des terres agricoles (1600 hectares de terres agricoles et de bocage prévus pour la construction de l’aéroport, et des milliers d’autres pour les zones commerciales et industrielles sur les 20 kilomètres qui séparent Notre-Dame-Des-Landes de Nantes). Ces terres sont indispensables pour développer une agriculture saine et de proximité, leur destruction est une signe supplémentaire que le capitalisme est un modèle de développement économique irrationnel. Quand toutes les terres agricoles seront construites comment ferons-nous pour nous nourrir, et où ira se nicher la vie végétale et animale ?

Alors que le gouvernement n’a que la réduction des déficits à la bouche, comment peut-il justifier de gaspiller des centaines de millions d’euros, voire plus, pour construire un aéroport dont il n’arrive même pas à démontrer l’utilité sociale et dont le financement va être assuré par un partenariat public privé garantissant un retour sur investissement exorbitant à Vinci ?

Depuis l’expulsion, les manifestations de soutiens et les actions entreprises un peu partout en France sont de plus en plus nombreuses et témoignent d’une résistance qui en marche

Nous dénonçons les expulsions et destructions, l’occupation de la zone par les forces de l’ordre, la répression, ainsi que l’acharnement du 1er ministre J.M Ayrault, ancien maire de Nantes, à poursuivre le projet d’aéroport. Nous soutenons les initiatives de soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes et appelons à rejoindre les comités de solidarité et de résistance pour stopper ce projet.

L’heure est à la convergence de toutes les initiatives pour faire reculer le gouvernement.

Signataires :
Alter Ekolo, Alternative Libertaire, ATTAC, Fédération Anarchiste, Fédération pour une Alternative Sociale et Écologiste, Gauche Anticapitaliste, Ile-de-France Décroissance, Initiative Pour un Autre Monde (IPAM), Les Alternatifs, Les Amis de la Confédération Paysanne, Mouvement des objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Parti Pour La Décroissance, Relocalisons, Union Syndicale Solidaires

vendredi 26 octobre 2012

Ils nous entretuent



Rassemblement de solidarité avec les Roms 

Samedi 27 octobre 2012 14 h 30 devant la Préfecture


Xénophobie d’État : la politique du pire
À Marseille, ce jeudi 27 septembre, quelques familles, 30 ou 40 personnes parmi les 1 500 Roms à la rue dans le département, voient arriver un groupe de personnes les chassant sous la menace du feu. Ils partent et leurs affaires sont incendiées. Pendant des jours et des jours, ils errent comme toujours de trottoirs en parking, de parkings en hangars, et partout ils reçoivent comme accueil insultes, propos et actes racistes.

Mais les véritables incendiaires sont à la place Beauvau
Que l’on ne se trompe pas, c’est l’État, quels que soient les gouvernements, relayé par les préfets, les maires, une partie du personnel politique, qui a créé cette situation de précarisation systématique : administrative, économique, juridique ; la répression, le harcèlement, la criminalisation.
En entretenant le pourrissement des situations intenables, cette politique place les familles roms, ces derniers migrants économiques, dans une urgence permanente.

La guerre de tous contre tous a besoin d’un bouc émissaire
Leur fragilité, leur situation « des plus pauvres des pauvres » désignent les Roms comme une cible facile sur laquelle des millions de travailleurs précaires peuvent projeter leur ressentiment. Sans emploi, sans papiers, mal logés, sous-payés, ces derniers ne voient plus de solution autre que de participer au jeu social de la concurrence dans un contexte de crise économique et d’austérité généralisée où « les places sont chères ».

Notre-Dame-des-Landes : Alternative libertaire soutient le combat contre les expulsions

La lutte contre la construction d’un nouvel aéroport à Nantes vit des moments difficiles. Les expulsions ont commencé et la zone occupée (rebaptisée Zone A Défendre) est devenue littéralement une zone de non droit pour les habitant-e-s et les occupant-e-s. Nous condamnons la violence déployée depuis la semaine dernière lors des expulsions par les gendarmes mobiles et CRS envoyés par le pouvoir de M Ayrault, lui-même vendu à la solde de la multinationale Vinci.
Nous ne pouvons rester passifs et passives devant ce drame et protestons contre ce gaspillage d’argent public qui va aboutir à mettre à la rue des familles et individus à la veille de la trêve hivernale. Cela rappelons le, à la suite de promesses électorales nous disant que le problème du logement serait au cœur des préoccupations.
Ce projet inutile est surtout le symbole d’une société de sur-consommation qui a conduit et continue de plonger dans une crise économique, écologique et sociale sans précédent toutes les populations. Laisser faire l’expulsion revient à laisser les grands groupes et leurs relais au pouvoir expulser des familles, et détruire toujours plus des terres cultivables. La lutte n’est pas une option, c’est une obligation. La lutte qui est menée actuellement est aussi la nôtre, elle résonne comme un espoir pour nombre d’individus opprimé-e-s par le capitalisme.
Alternative Libertaire apporte son soutien total à la résistance courageuse dont font preuve les opposant-e-s à la construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes et appelle à mettre en place la solidarité par tous les moyens possibles

Alternative libertaire, le 23 octobre 2012

mercredi 17 octobre 2012

Alternative libertaire d’octobre est en vente (mais pas en kiosque !)

Edito

Pleins Feux
- La gauche antisociale : le pouvoir change, la rigueur reste
- Répression : C’est quoi une police de gôche ?
- Gouvernement PS-EELV : La grande illusion écologique
- Rroms : Le PS expulse, mais « humainement »

Luttes
Dico antisécuritaire : Qu’est-ce que la social-démocratie ?
- Casse de la santé : Diagnostic vital engagé
- PSA : Quelles alternatives à la fermeture ?
- Mayotte : En finir avec les politiques d’exception
- Industrie graphique : les rotatives sous pression
Les Chroniques du travail aliéné : « Ils vont me licencier pour pas un rond »

vendredi 28 septembre 2012

Le changement ? c’est nous qui le ferons !

Les travailleurs et travailleuses subissent des plans de licenciements en cascade, et pour certains la fermeture de leurs boîtes. Chômage pour les uns, stress et exploitation accrue pour celles et ceux qui restent.

Pourquoi ?

Les actionnaires réclament toujours plus de dividendes pour augmenter leurs profits. tous les moyens sont bons : chantage à l’emploi en échange de baisse de salaire, flexibilité et augmentation du temps de travail en échange du maintien de l’emploi. A cela s’ajoutent les secteurs qui sont en surproduction (l’automobile par exemple), conséquence d’une politique patronale délibérée de sous-traitance et de délocalisation à l’étranger qui conduit à plomber les sites en France, comme celui de PSA-Aulnay. et les ouvrier-e-s ne sont plus les seuls à subir le diktat des capitalistes de la finance : Sanofi, entreprise pharmaceutique qui fait des contrats avec la recherche publique (iNSeRM, facs de médecine) tout en privilégiant les marchés les plus rentables, entend mettre à la porte 2800 de ses salarié-e-s, principalement des chercheurs et cadres des laboratoires basés sur Toulouse… pour les délocaliser en Inde.

lundi 17 septembre 2012

AL de septembre est en kiosque !

Edito

Pleins Feux
- Traités européens : autoritaires et austéritaires
- Licenciements : Aux salarié-e-s de décider

Luttes
- PSA : Porter des revendications nouvelles
- Aulnay : Ouvrir un deuxième front
- Précarité : Anims parfois, précaires toujours
- Santé : un réseau européen contre les frontières
- Danemark : Christiania bâtie sur du sable
Les Chroniques du travail aliéné : « Je ne peux plus supporter ma collègue »

dimanche 16 septembre 2012

FRALIB, la lutte continue !

Vendredi 7 septembre, environ 150 personnes ont répondu à l'appel des salarié-e-s de FRALIB en lutte depuis près de deux ans. Baptisée "FRALIB TEA PARTY" le succès de la soirée de soutien montre que la lutte ne s'essouffle pas : 50 salarié-e-s de Fralib y étaient présents (certain-e-s n'ayant pu l'être compte-tenu de la rotation des équipes pour la surveillance du site), les deux tiers restant venaient de l'extérieur et leur présence sur le site était un acte de soutien et de solidarité.
Ce fût une soirée conviviale et fraternelle dans le courant de laquelle les salarié(e)s ont eu à coeur de faire visiter l'usine à qui le souhaitait. Elles et ils ont aussi répondu de bonne grâce aux nombreuses questions qui le leur étaient posées relatives à leur lutte.
Enfin et surtout leur courage et leur détermination à vouloir faire aboutir leur projet alternatif demeurent intacts.

Unilever doit immédiatement céder la marque et les machines afin que la production du thé et des tisanes "l’Éléphant" puisse reprendre sous la forme choisit par les travailleuses et les travailleurs.

Alternative Libertaire Marseille apporte aux salarié-e-s de FRALIB ainsi qu’à leur famille un soutien indéfectible dans leur lutte contre le géant Unilever, pour la relance de l’activité du site de Gémenos.

mercredi 29 août 2012

Festival Paroles de Galère 2012 

 

Paroles de Galère, festival populaire et militant , du samedi 1 septembre 2012 au dimanche 2 septembre 2012 rue F. Simon - Friche Belle de Mai, 13003 Marseille


 
Notre culture, nous‐mêmes ! Prendre des initiatives, se lancer dans des possibles Ce n’est pas bien sorcier ! Pour cela, il suffit que quelques personnes viennent avec une proposition, que celle‐ci ouvre une porte à d’autres pour que les idées jaillissent, que la chaîne des connaissances se mette en place, que se construise un projet commun. Le festival Paroles de Galère est entre les mains de celles et ceux qui considèrent la « culture » comme une richesse devant rester en dehors des officines culturelles et des conventions marchandes.

Lire la suite et toutes les infos pratiques sur www.parolesdegalere.net/

SAMEDI 1ER SEPTEMBRE 14h00 - Ouverture des portes

JARDIN « L’ASSEMBLÉE »
- 15h00-18h00 : Débat « Parlons de nos cultures » Avec : La kuizin ; Association NO ; Le comité Mam’Ega ; L’ostau dau pais Marselhès ; Collectif on ne se laisse pas faire ; Le transculturel ; Le Didjgui Théatre…

SCENE 1 « LA PITCHOUNE »
- 16h00 : Lili Fourchette « La boucherie de l’avenir » - marionnettes
- 17h00 : Théâtre et société « El Chibani »
- 18h00 : QWX - Folk Kurde
- 19h00 : Lichen - sad ritournelles with happy end
- 21h00 : Projections vidéo - Cappuccino LSF/Primitivi, Projections en plein air de Courts métrages.
Appel à participation (sur le site du festival)

SCENE 2 « LA BARRICADE »
- 19h00 : Le Choeur de la Roquette - polyphonies occitanes
- 20h00 - Gli Ermafroditi - baleti tarantella
- 21h00 : Mutacion nation - rock ottomanoccitan
- 22h00 : Yamtakiyam - Baleti folk
- 23h00 : Balèti surprise

SALLE SEITA
- 19h00 : Sophistik - cabaret punk
- 20h00 : Grande instance - rap
- 21h00 : RPZ - rap
- 22h00 : Ca ! - Appel d’air punk
- 23h00 : Binaire - punk versus machine

STUDIO EUPHONIA
- 14h-20h : Espace d’écoute de création sonores Retransmission sur Radio Galère 88.4

HAPPENING Avec la participation exceptionelle et généreuse de la brigade d’intervention festive (BIF) en déambulation sur le festival, de Duval MC et de Karim de Boumqueur Edition, dans le rôle de Maitres de cérémonie pour les concerts diffusés dans la salle Seita.

ET PLUS ENCORE … Forum d’expression populaire, sonomaton, créations radiophoniques, expositions, ateliers participatifs, espace presse libre etc.

DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 14h00 : Ouverture des portes - Lancement des écoutes collectives

JARDIN « L’ASSEMBLÉE »
- 15h00-18h00 : Débat : « Dette et Méchant ! Que devons nous ? Qui doit payer ? » Avec : CAC 13 ; CADTM ; Leon de Mattis ; témoignages sur les mouvements sociaux en Grèce ; Nils Solari …
- 18h00 : Color de mai - chorale révolutionnaire italien occitan

SCENE 1 « LA PITCHOUNE »
- 15h00 : Liuba Scudieri « Trois femmes à la mer » - conte
- 16h00 : Kélé Tigui « La pierre barbue » - conte - Jeune Public
- 17h00 : Angadja - folk berbère
- 18h00 : Maiwenn Braud « Ovule Mac Drive » - clown - Jeune Public
- 19h00 : Lili fourchette - marionnette - jeune Public

SCENE 2 « LA BARRICADE »
- 20h00 : ZEP (Zone d’Expression Populaire) - rap guinguette

SALLE SEITA
- 15h00 : L’Agonie du palmier « Ca ira vieux demain » - Jeune Public
- 18h00 : Zimzam - Cirque - Jeune Public
- 19h00 : Zoo Animal Quartet (fusion - impro bestiales)

SALLE DE L’ERAC
- 15h00 : Jeux de mains, jeux de vilains « Je n’ai absolument pas peur du loup ! » - Marionnette - Jeune Public
- 16h-19h : Projections longs métrages — La dette — A côté du Paradis, Christina Firmino — Catastroïka, Katerina Kitidi http://www.primitivi.org/ http://cappuccinolgstfest.free.fr/
- 16h-19h : Projections longs métragesLa detteA côté du Paradis, Christina Firmino Catastroïka, Katerina Kitidi http://www.primitivi.org/ http://cappuccinolgstfest.free.fr/

STUDIO EUPHONIA
- 14h-20h : Espace d’écoute de création sonores Retransmission sur Radio Galère 88.4

ET PLUS ENCORE … Forum d’expression populaire, sonomaton, créations radiophoniques, expositions, ateliers participatifs, espace presse libre etc.

Entrée et restauration à prix libre.