bannière

bannière

jeudi 28 avril 2011

Pour un 1er mai anticapitaliste et internationaliste

Manifestation à 10 h 30 au Vieux-Port arrivée Porte d’Aix

Pour un 1er mai anticapitaliste et internationaliste, pour affirmer une alternative révolutionnaire, rejoignez le cortège libertaire unitaire.

Face aux reculs sociaux, aux mesures liberticides, à la montée actuelle du racisme et du fascisme en France et ailleurs, il est important de réaffirmer notre combat pour une société de femmes et d’hommes libres et égaux, pour l’égalité économique et sociale, pour la libre circulation des individus, pour l’égalité des sexes et contre toutes les discriminations racistes, sexistes, homophobes,…

Aussi, nous vous invitons à venir nous rejoindre ce dimanche 1er mai, à 10 heures métro Vieux Port sortie place Gabriel Péri (entre l’église Saint Féréol et le club Pernod) pour constituer le cortège libertaire unitaire qui défilera après les cortèges syndicaux.

A la fin de la manifestation les diverses composantes du cortège libertaire tiendrons tables de presse et stands où se restaurer, à la sardinade de la Plaine, place Jean Jaurès.

mercredi 27 avril 2011

Rassemblement de solidarité avec le Peuple Syrien en lutte

Depuis près de quatre semaines des régions entières de la Syrie sont secouées par des insurrections populaires de très grande ampleur. Les motifs sont similaires à ceux qui ont poussé les peuples d’Afrique du Nord et du Moyen Orient à se soulever : une misère sociale qui côtoie des richesses indécentes, un pouvoir despotique qui se lègue de père en fils et une absence totale de liberté d’expression.
A l’instar des autres régimes autoritaires face au soulèvement populaires en cours, le pouvoir de Bachar Al Assad répond par la mitrailleuse lourde, le char, le cri au complot ourdi de l’étranger et un discours annoncé en grande pompe comme le prélude à un changement historique du régime mais qui fut une pale copie de tout ce que les despotes, mis en difficulté par leurs peuples, ont débité depuis près de quatre mois. Profitant de la situation des grands médias et de l’opinion internationale occupés par l’intervention de l’OTAN en Libye, le pouvoir syrien tente de maintenir l’héroïque résistance de son peuple dans l’isolement et l’indifférence et continue à exercer une répression féroce contre les insurgés, faisant plus quatre cent morts.

- Pour dénoncer la terrible répression qui s’abat sur le peuple syrien
- Pour empêcher que la répression ne se fasse dans l’indifférence
- Pour dire publiquement HALTE AU BAIN DE SANG

Le collectif Solidarité Maghreb appelle à une rassemblement le
Vendredi 6 mai 2011 à 18h30
Aux Mobiles (haut de la Canebière) Marseille

Collectif Solidarité Maghreb 
Contact : solidarite.maghreb@gmail.com Tel : 06.33.04.55.91

Vous voulez vous informer sur l’évolution des lutes en cours en Afrique du Nord et au Moyen Orient ?
Écoutez l’émission du CSM : « Échos des luttes  » tous les lundis de 16h à 17h sur Radio Galère 88.4 fm (http://www.radiogalere.org)

jeudi 21 avril 2011

Rassemblement de soutien à Mumia Abu-Jamal

Rassemblement le samedi 23 avril 2011, de 16 à 17 heures devant le Consulat des États-Unis, Boulevard Paul Peytral (métro Préfecture) à Marseille.

Joyeux anniversaire ! 57 ans dont 29 passés dans le couloir de la mort…
Mumia Abu-Jamal aura 57 ans le 24 avril prochain dont 29 passés dans le couloir de la mort de Pennsylvanie.
A cette occasion, le Comité de soutien de Marseille vous invite à se rassembler devant le Consulat des Etats-Unis Bd Paul Peytral (Préfecture)
Boulevard Mumia Abu Jamal
Le rituel veut que l’on renomme symboliquement le Bd Paul Peytral en
Boulevard Mumia Abu-Jamal (ce sera à 17 heures).
A Paris, un rassemblement est prévu mercredi 20 avril 2011 à 18 heures angle rue de Rivoli / Jardin des Tuileries.


et pour continuer de montrer notre solidarité à Mumia et le faire savoir aux autorités de Pennsylvanie…
Nous relayons l’initiative du Collectif Unitaire National
Campagne cartes postale pour Mumia :
Une carte d’anniversaire avec cette mention « Happy birthday Mumia, Freedom now ». Vous pouvez la compléter à votre guise, en anglais ou en français.
Pour ce faire, mettre la carte sous enveloppe avec vos coordonnées au dos (nom, prénom, adresse + France), l’affranchir avec un timbre de 0,85 € et l’envoyer à l’adresse ci-dessous (en respectant la disposition et le nombre de lignes) :
Mumia Abu-Jamal
Am # 8335
Sci Greene
175 Progress Drive
Waynesburg PA
15370 8090
USA

Comité de Soutien à Mumia Abu-Jamal de Marseille
Tél/fax : 04 91 42 98 47  
mumia.marseille@free.fr
www.mumialibre.over-blog.com

mardi 5 avril 2011

Les victimes des « grands coups portés aux FARC » sont encore les peuples indigènes

Pour les enfants massacrés dans le Nord du Cauca
Nos plus sincères et regrettés sentiments d’horreur et de douleur devant ces faits. Nous crions notre refus à ces camps en guerre, à ceux qui tirent et à ceux qui ordonnent, d’où qu’ils viennent. Notre répugnance parce que cette terreur et cette guerre sont pour le Capital qui maintenant massacre vilement des enfants pour voler le territoire et ceux qui disent lui résister, les FARC, qui l’aident à tuer, à déprécier la vie en constituant l’autre camp afin d’éliminer les peuples. Nous avons mal pour les communautés, les familles, les mères, sœurs, toute la communauté. Nous avons mal. Nous appelons depuis notre douleur à ne pas permettre que ce massacre soit vain, qu’il se convertisse en une dénonciation de plus. Que se lève ce peuple depuis la base, tout le Territoire du Grand Peuple (Cxhab Wala Kiwe) et mette toutes ses capacités et ses ressources pour résister à un système qui massacre, dépouille, achète, envahit et trompe pour s’enrichir. Chaque mort est un villageois, une villageoise en moins. Chaque assassiné, pousse à se passer de la dénonciation et avaler la douleur. Ils viennent voler la culture, le territoire, le processus. Ils viennent avec des balles, avec des projets, avec des marchés. Ils viennent privatiser l’eau, la terre, les mines. Ils viennent convertir le travail des gens en main-d’œuvre pour les méga-projets. Ils viennent à convertir les enfants morts en chiffres qui justifient de l’argent pour les projets. Ils convertissent en marchandise la douleur.