bannière

bannière

mercredi 26 janvier 2011

Projection Débat

Vendredi 28 Janvier
21 h 00
Salle Municipale de St-Chamas
 Association Place publique

ANTIFA CHASSEURS DE SKINS - 

Marc-Aurèle VECCHIONE
Paris début 80 : le mouvement
Skinhead arrive en France, et défraye la
chronique pour la décennie à suivre, à
coup de provocations et de crimes
racistes.
Des bandes se forment et se lancent
dans une véritable guérilla urbaine pour
contrer l’offensive fasciste. Les
«chasseurs de skin » ont pour
motivation de combattre le fascisme et
les actes racistes par tous les moyens.
ANTIFA est non seulement l’histoire
d’une culture, le mouvement skinhead,
mais aussi l’histoire des bandes qui ont
créé un antifascisme autonome, urbain
et ultra violent aujourd’hui reconnu
partout en Europe.

 
"ANTIFA » porte un regard sur une période charnière, celle d’une
génération entre la fin du rock et le début du rap, dont les maux étaient
déjà annonciateurs des tensions urbaines d'aujourd'hui.
Dans le contexte actuel de précarité et de chômage de masse, les
mouvements antifascistes, convaincus que l’extrême droite électorale et
radicale prospère sur la crise économique, élargissent leur réflexion vers
un combat anticapitaliste.

 
Ce film, réalisé par Marc-Aurèle VECCHIONE (1h05min – produit en 2008), est en diffusion libre
sur : http://www.myspace.com/resistancefilmsparis/videos. 


Nous vous proposons de le voir
ensemble et d’en discuter autour du verre de l’amitié.

PAF: 2€

www.placepublik.fr

lundi 17 janvier 2011

Tunisie : la révolution n’est pas finie

Après un mois d’insurrection populaire, le tyran est tombé. Ben Ali et sa clique ont pris le chemin de l’exil. C’est une immense victoire pour le peuple tunisien qui ne peut que réjouir toute personne éprise de liberté. C’est aussi un exemple et un grand espoir pour les peuples de la région qui vivent dans des régimes policiers.

dimanche 9 janvier 2011

Solidarité avec les luttes populaires du Maghreb

Depuis l'immolation par le feu de Mohamed Bouazizi le 17 décembre dans la ville de Sidi Bouzid en Tunisie, un vent de révolte s'est levé sur le Maghreb. En Tunisie comme en Algérie, les peuples s'insurgent contre des dictatures corrompues qui les maintiennent dans la pauvreté.
Il ne faut pas laisser les Algériens et les Tunisiens seuls face à la répression qui les frappent durement. A Marseille, un premier rassemblement s'est tenue le mardi 4 janvier devant le consulat de Tunisie, dimanche 9 janvier 300 personnes se sont réunies place Léon Blum en soutien aux émeutiers algériens. Lors du prochain rendez-vous, mercredi 12 janvier nous devons être encore plus nombreux.



RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN AUX LUTTES POPULAIRES TUNISIENNES
MERCREDI 12 JANVIER 18 HEURES
AUX MOBILES EN HAUT DE LA CANEBIERE

Nous affirmons notre solidarité sans faille avec le formidable mouvement de contestation que connait la Tunisie ainsi qu’avec les mots d’ordre de la révolte initiée à Sidi Bouzid.

Nous dénonçons l’attitude du pouvoir qui répond aux Tunisiennes et aux Tunisiens par les balles, les arrestations, l’intimidation et la répression.

Nous appelons à la libération immédiate et à l’arrêt des poursuites à l’encontre de tous les emprisonnés de ce mouvement comme de ceux qui l’ont précédé, notamment celui des révoltés du bassin minier de Gafsa, ainsi que les étudiants emprisonnés en raison de leur activité syndicale.

Nous réclamons que les responsables de la répression, des violences à l’encontre de la population qui ont causé la mort et des blessures graves parmi les manifestants soient traduits en justice.

Nous appelons à une mobilisation nationale et internationale d’ampleur en soutien à la révolte du peuple tunisien initiée par les habitants de Sidi Bouzid.

Nous faisons nôtres les mots d’ordre scandés dans les manifestations à travers toute la Tunisie :
Pour le droit au travail et le droit de gagner sa vie dignement ;
Pour une juste répartition des richesses ;
Contre la corruption et le népotisme.

Nous maintiendrons une mobilisation vigilante pour soutenir toutes les victimes de la répression, pour faire échec à l’entreprise de criminalisation de la contestation, pour répondre aux agressions qui visent les syndicalistes, les avocats, les média indépendants du pouvoir, les associations et partis solidaires de la révolte tunisienne.

Solidarité totale avec les luttes du peuple tunisien.

Premiers signataires : Alternative Libertaire-Marseille (AL) – Association des Travailleurs Maghrébins de France(ATMF) – Association des Tunisiens en France (ATF) - ATTAC Marseille - Confédération Nationale du Travail (CNT) - Fédération pour une Alternative Ecologique et Sociale (FASE) – Femmes en noir - Gauche Unitaire - Ligue des Droits de l’Homme (L.D.H.13) – Mouvement ETTAJDID de Tunisie - Mouvement contre le Racisme pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP 13) - Nouveau Parti Anticapitaliste (N.P.A.13) – Parti Communiste Français (PCF13) - Parti de Gauche (PG) - Parti des Indigènes de la République (P.I.R Marseille) – Rassemblement pour une Algérie Progressiste (RAP Marseille) – Radio Kalima – Rouge Vif 13 – Solidaires 13 – Survie –

Front social contre haine nationale !


Mi-janvier, le FN, principale force d’extrême-droite, se réunira en congrès à Tours. Marine prendra sans aucun doute la succession de Le Pen et assumera l’héritage paternel sans problèmes. Plus à droite encore, le groupe néo-fasciste des identitaires, à coup d’apéro « saucisson-pinard », progresse au point d’envisager de présenter un candidat aux présidentielles de 2012. L’extrême droite est toujours dangereuse.